Forum cap com collectivités localesForum cap com collectivités locales

Communication des collectivités locales : Retour sur le Forum 2016

Le 28e Forum de la communication publique et territoriale du réseau Cap’Com s’est tenu mi-décembre à Marseille et a rassemblé 1 200 communicants, soit 20 % de plus qu’en 2015. Une fréquentation record à la hauteur des nouveaux défis de communication qu’ont à relever les collectivités locales.

Communiquer plus…

Selon une enquête présentée en ouverture du Forum, 80 % des élus et des directeurs généraux de collectivités territoriales estiment que la communication locale doit être renforcée dans les prochaines années (Cap’Com / AATF / ADGCF / Occurrence 2016 et Cap’Com / AMF 2015).

Comment ? En commençant par faire mieux connaître la profession et les missions des communicants. La semaine précédant l’ouverture du Forum, Cap’Com a ainsi investi dans une campagne radio diffusée sur France Inter rappelant que « la communication publique est un service public ».

Mais développer la communication, c’est aussi optimiser les structures internes. En deux ans, 55 % des services dédiés ont connu une redéfinition de leurs missions et une réorganisation des équipes.

… sans dépenser plus

En revanche, communiquer plus n’implique pas d’augmenter les investissements. À la question : « Les budgets communication de votre collectivité sont-ils susceptibles d’être augmentés dans les prochaines années ? », 66 % des élus et des directeurs généraux de collectivités territoriales répondent clairement non.

À l’heure de la réorganisation des territoires, la tendance est plutôt à la stabilité, voire aux réductions drastiques pour les plus petites collectivités. Pas toujours simple de concilier les attentes, les besoins et les moyens dans ce contexte ! Mais des solutions existent en étant à la fois pertinent et malin et en n’hésitant pas à explorer des territoires de communication peu ou pas abordés.

Créer du lien via le digital

61 % des Français déclarent consulter le site internet de leur Ville pour s’informer sur la vie locale, dixit le Baromètre de la communication locale Epiceum – Harris Interactive 2015, étude de référence sur le sujet. C’est plus que jamais le moment de surfer sur cet engouement et d’aller plus loin en prenant la parole via les réseaux sociaux sur lesquels les citoyens échangent le plus : Facebook et Twitter.

Au Cap’Com, un atelier était d’ailleurs consacré à la mesure de la performance des 15 métropoles françaises sur ces réseaux sociaux. 250 tweets ont été passés au crible d’une analyse qualitative : il en ressort que ceux qui font le buzz portent avant tout sur l’actualité locale (vie locale, services aux riverains, travaux en cours, action des élus, digital et innovation, environnement, culture…). Pour booster l’engagement, n’hésitez donc pas à adopter le ton de la connivence, de l’humour et à intégrer une image, une vidéo ou un GIF qui rendent les tweets plus attractifs !

Développer la proximité via le street marketing

Le street marketing est un moyen intelligent et ludique pour communiquer directement dans la rue avec les citoyens. Les dispositifs sont nombreux : distribution de leaflets, animations thématiques ou encore clean tags sur les trottoirs, les murs ou les passages piétons. Toujours intégré dans une communication globale, le street marketing doit être très bien géré en amont.

Équilibrer le mix media

Communiquer malin ne veut pas dire opter pour un media au détriment des autres. C’est dans la diversité des supports et dans leur complémentarité que réside le succès de la communication locale. Les manières de consommer l’information ne sont pas les mêmes en fonction des profils et des générations et les habitudes diffèrent également entre les zones urbaines et les campagnes.

La prise de parole locale peut et doit se faire à travers un large éventail de supports de communication : affichage, radio, télévision régionale, presse quotidienne régionale (PQR), réseaux sociaux, sites internet, jusqu’aux journaux territoriaux, réunions et événements locaux.

En communication locale comme en communication globale, l’essentiel est de ne jamais perdre de vue les objectifs et la cible ! D’autant que l’audience est là : plus de 50 % des Français souhaitent que la communication publique les informe davantage.

Vous avez besoin d’en savoir plus sur les dispositifs permettant de capter efficacement cette audience ? N’hésitez pas à contacter nos équipes dédiées !

 Crédit photo : Fotolia

Bérangère MAZUY

À propos de

DIRECTRICE DÉVELOPPEMENT DES MARCHÉS INSTITUTIONNELS Bérangère permet le développement de l'offre du groupe en restant vigilante aux appels d'offre. Elle assure également la direction commerciale sur les Collectivités territoriales et marchés publics.