magasin-visible-web-cospiritmagasin-visible-web-cospirit

Votre magasin est-il visible sur le web ?

Le travail de la visibilité sur le web constitue aujourd’hui un impératif pour tout point de vente. De quoi parlons-nous ? De référencement naturel notamment, et de l’importance de communiquer les informations les plus pratiques sur les points de vente… tout en n’oubliant pas de vérifier leur cohérence.

« Être visible sur le web » : petite définition

Répondons tout d’abord à une première question : c’est quoi, « être visible sur le web » ? Pour un point de vente, c’est apparaître dans les premières positions dans les pages de résultat des moteurs de recherche. Dans le cas de Google — le moteur de recherche qui truste en France 95,46 % des requêtes, devant Bing à 2,2 % et Yahoo ! à 1 % —, les résultats apparaissent comme ceci :

  • Les annonces en haut de page (voir par ailleurs, le cas du référencement payant) ;
  • Les résultats « naturels ».

Or, depuis le mois d’août 2015, bonne nouvelle pour les points de vente : Google a adopté un nouvel algorithme, qui donne la priorité aux résultats locaux. Ainsi, les résultats « naturels » évoqués précédemment sont hiérarchisés de la façon suivante :

  • En premier, les résultats « locaux » ;
  • En second, les autres résultats.

Être visible sur le web, c’est donc émerger en priorité sur les résultats locaux. C’est aussi tout faire pour maximiser son score de pertinence chez Google, un moteur « user-centric » — centré sur l’utilisateur, qui privilégie la pertinence de l’information en parralèle de l’investissement publicitaire. Il s’agit d’un impératif pour les points de vente, un élément incontournable d’une stratégie web-to-store efficace.

 

Des informations pratiques et impératives

Dès lors, pour les points de vente, une autre question se pose : comment construire une présence efficace sur les moteurs de recherche ? Ce qui compte, c’est de travailler sur la cohérence globale des informations distillées sur internet.

En premier lieu, ce travail doit se concentrer sur ce que l’on appelle le NAP (name, address, phone number — nom, adresse, numéro de téléphone). Ces informations « basiques », qui permettent aux clients de se rendre sur le point de vente ou de se renseigner, vont être scannées par Google, sur l’ensemble des carrefours d’audience (sites internet, blogs, pages et comptes sur les réseaux sociaux, annuaires, sites cartographiques…) où est identifié le point de vente. Le moteur de recherche va d’une part vérifier que ces données sont indiquées, et d’autre part qu’elles sont cohérentes.

Par exemple, le numéro de téléphone du point de vente doit être indiqué à chaque fois, et être le même sur tous les carrefours d’audience. Même chose pour l’adresse — et ce d’autant plus que celle-ci permet, sur tous les canaux de communication (y compris et en particulier les smartphones) de générer des itinéraires via des applications dédiées (Google Maps sur iOS et Android, Plans sur iOS ou encore Here sur Windows Phone) afin de favoriser le drive-to-store.

Notez, enfin, que les sites d’avis comptent de plus en plus dans les résultats des moteurs de recherche — tout comme les réseaux sociaux, qui ont su y trouver leur place. Ainsi, des avis bien scorés aident à ressortir en top position. Surveillez donc ce qu’il se dit de votre point de vente !

 

De l’importance d’une surveillance constante de ces informations

Les informations principales communiquées sur internet à propos de votre point de vente sont cohérentes entre elles ? Tous les numéros de téléphone ont été uniformisés, les adresses sont à un format que Google Maps et consorts peuvent identifier et exploiter pour générer un itinéraire ? Le travail sur le référencement local n’est pas terminé… et il ne le sera jamais.

Il convient en effet de vérifier et de mettre à jour, au minimum une fois par trimestre, ces données présentes sur le web à propos du point de vente.

Il peut s’agir d’un changement de numéro de téléphone — d’une ligne directe d’un collaborateur, dans l’idéal un numéro de téléphone général doit rester le même ! —, du nom d’un responsable en cas de turn-over, d’une nouvelle adresse pour le site internet du point de vente — n’oubliez pas, dans ce cas, de mettre en place une redirection de l’ancienne vers la nouvelle —, de nouveaux horaires d’ouverture… Bref, il s’agit là d’une optimisation constante !

Insistons, enfin, sur l’importance prise par l’image dans les pages de résultat des moteurs de recherche. Elles vous permettront d’atteindre différemment vos clients, et vous aideront à remonter dans la hiérarchie des résultats. Elles constituent une clé importante du référencement local… en plus d’aider les clients à savoir à quoi ressemble l’enseigne qu’ils vont visiter prochainement !

 

Le travail sur la cohérence de la visibilité de votre point de vente sur le web vous aidera à remonter dans les pages de résultats de Google. Contactez-nous si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur le sujet !

Avec la participation d’Olivier Gandrillon

Crédit photo : Pixabay / FirmBee

La Rédaction CoSpirit

À propos de

CoSpirit MediaTrack, un groupe de conseil opérationnel en marketing et media, expert…