store-product-locator-interet-enseignes-cospiritstore-product-locator-interet-enseignes-cospirit

Store et product locator : quel intérêt pour les enseignes ?

Le digital n’en finit plus de démontrer son intérêt pour les magasins. De nombreux outils existent, facilitant à la fois la tâche des points de vente et l’expérience d’achat des consommateurs. Parmi ces outils, deux fonctionnalités de localisation s’avèrent très efficaces : le store locator et le product locator. Présentation.

 

Qu’est-ce qu’un store locator ?

Un store locator est une fonctionnalité permettant aux internautes d’avoir une visibilité, grâce à une carte géographique, sur la localisation d’un ou plusieurs magasins. Deux types de recherche peuvent être effectués : à partir du lieu où se trouve le consommateur, ou à partir de l’endroit où il compte se rendre — lui permettant, par exemple, de préparer un week-end en dehors de son lieu de résidence.

Pour être efficace et utile, le store locator doit présenter en priorité des informations pratiques et valorisantes recensant les points de contact intéressants pour faciliter et motiver la visite, notamment :

  • l’adresse postale du point de vente ;
  • le numéro de téléphone ;
  • les horaires d’ouverture ;
  • des photos et/ou des vidéos mettant en valeur le point de vente
  • les services associés quand ils sont présents (Drive, Cafétéria, Station essence…)
  • éventuellement, les produits vendus ;
  • l’e-mail de contact…

 

Un enjeu : le drive-to-store

Le store locator est aujourd’hui incontournable pour de nombreux magasins, et encore plus dans le cas des points de vente faisant partie d’un réseau. Il permet de faciliter le drive-to-store, c’est-à-dire la transformation de visiteurs digitaux en visiteurs en point de vente physique. Dans ce cadre, l’importance du mobile est à souligner. En effet, à partir de son smartphone, le mobinaute a la possibilité de pouvoir générer des itinéraires depuis l’endroit où il se trouve jusqu’au magasin. Cet usage de plus en plus répandu contribue à faire sauter la frontière entre monde digital et physique.

Pour cela, il est important que le site de l’enseigne soit parfaitement “responsive” c’est à dire “mobile friendly” et qu’il propose une expérience confortable aux mobinautes.

 

L’efficacité du store locator passe par plusieurs points déterminants:

  • le store locator doit intégrer des fonctionnalités de mise en relation avec le point de vente (e-mail, inscription à une newsletter…) afin d’être également un outil de génération de leads pour le point de vente.
  • il doit s’intégrer parfaitement au fonctionnement des smartphones : un appui sur le numéro de téléphone doit lancer un appel, touche l’adresse doit ouvrir une application de génération d’itinéraire comme Google Maps ou Apple Plans ou Here Drive.
  • dans le cas d’un réseau d’enseignes, le store locator doit être pensé au niveau national : la carte doit présenter tous les points de vente de la marque, de manière mutualisée ; chaque point de vente doit ensuite disposer d’un espace personnalisé afin de faire ressortir des informations pratiques locales, ramenant le store locator à son objectif initial : la conquête d’une clientèle locale.

 

Product locator : l’allié des consommateurs dans le but de faciliter les visites en magasin

Aujourd’hui, les consommateurs préfèrent s’assurer qu’un produit est bien disponible en magasin avant d’envisager une visite, qui pourrait se révéler inutile. C’est tout l’objet du product locator, qui permet aux internautes de consulter, produit par produit, la présence d’une référence dans un point de vente donné. Si c’est le cas, les clients peuvent se déplacer ; si le produit est indisponible, le product locator peut leur indiquer où se trouve le magasin le plus proche ayant le produit recherché en stock.

 

Un service à trois niveaux

Un product locator peut, selon les ressources disponibles et les moyens financiers utilisés, être proposé selon trois formes différentes :

 

  • la consultation. Il s’agit du niveau le plus simple du product locator, ne demandant pas d’organisation spécifique à mettre en place en magasin pour préparer les commandes et accueillir les clients. Le magasin se contente alors de répondre à la seule question : “le produit recherché est-il disponible ?”. La simple consultation peut être mise en place, dans un premier temps, pour mesurer l’attrait des internautes pour un service de ce type.
  • le Click and collect. Il consiste à proposer à l’internaute de commander (et payer) en ligne pour récupérer sa commande par la suite en magasin. Il s’agit ainsi d’un bon moyen de réaliser des activations digitales sans avoir à payer de frais de port. Les clients, quant à eux, peuvent profiter de services et de conseils en magasin.
  • la e-réservation. Niveau intermédiaire entre la consultation et le Click and collect, la e-réservation permet aux clients de réserver un produit en ligne avant de le payer, après l’avoir essayé, en magasin.

 

Dans tous les cas, notez que le product locator ne peut être efficace sans un bon logiciel CRM ou un outil de gestion des stocks. Une dimension à intégrer dans votre réflexion !

 

Et vous, utilisez-vous un store locator ou un product locator pour votre point de vente ? Prenez la parole dans les commentaires !

 

Avec la participation d’Olivier Gandrillon

Crédit photo : Fotolia / Vege

La Rédaction CoSpirit

À propos de

CoSpirit MediaTrack, un groupe de conseil opérationnel en marketing et media, expert…