Résultats de recherche pour : zone de distribution

imprime-sans-adresse-courrier-adresse-efficacite-cospiritImprimé sans adresse, courrier adressé : quelle efficacité ?

Imprimé sans adresse, courrier adressé : quelle efficacité ?

Si une enseigne souhaite atteindre les consommateurs à leur domicile, et plus particulièrement dans leur boîte aux lettres, deux « options » s’offrent à elle : l’imprimé sans adresse et le courrier adressé. Quelle est la différence entre les deux ? Quels sont les avantages de l’un et de l’autre ?

Éléments de réponse, par deux experts : Caroline Villecroze, directrice stratégie chez Adrexo, et Éric Trousset, directeur général de Mediapost Publicité.

11283
geomarketing-enseigne-leviers-generation-trafic-cospiritEn quoi le géomarketing peut-il aider une enseigne à optimiser les leviers de génération de trafic en point de vente ?

En quoi le géomarketing peut-il aider une enseigne à optimiser les leviers de génération de trafic en point de vente ?

Grâce au géomarketing, les enseignes peuvent optimiser de nombreux leviers de génération de trafic en point de vente. Il s’agit en effet d’utiliser une mine d’informations pertinentes pour prendre les bonnes décisions, que ce soit pour définir les zones les plus efficaces pour distribuer ses catalogues en boites aux lettres, mais également pour optimiser son parc de panneaux longue conservation, choisir les réseaux d’affichage les plus pertinents ou encore cibler ses actions digitales. Explications.

4425
cospirit manifeste communication localeLoCool : notre manifeste pour la communication locale

LoCool : notre manifeste pour la communication locale

Local is the new Cool (LoCool) !… La communication locale est l’arme indispensable à la réussite des campagnes nationales et participe à la dynamisation des territoires et donc de l’économie globale au service de tous !

Chez CoSpirit MediaTrack nous avons deux convictions fortes

1| La communication des enseignes et des marques ne peut pas reposer uniquement sur des campagnes nationales.

Car pour être pleinement efficace sur l’ensemble des territoires et des zones d’implantation des magasins, elle doit être complétée ou renforcée par des campagnes locales.

2| Les investissements de communication doivent permettre de dynamiser l’économie des territoires et in fine le commerce.

Dans une économie de plus en plus globalisée, y compris dans le domaine de la communication et des media, il y a aujourd’hui un enjeu fort de rééquilibrage de la distribution de la valeur au profit des territoires : pour renforcer les économies locales, renforcer le pouvoir d’achat local et in fine bénéficier à l’ensemble des acteurs que sont les magasins locaux, les habitants comme les acteurs des media locaux. 

Ces deux convictions s’appuient sur 3 idées fortes.

1| Les français sont plus que jamais en attente de proximité avec leurs marques et magasins préférés

Cette tendance se renforce dans la période que nous vivons et il ne faut surtout pas la négliger !

Les consommateurs sont d’ailleurs toujours très attachés à leurs magasins « physiques » et donc à leurs points de vente de proximité. Selon la FEVAD, le commerce physique absorbe encore aujourd’hui près de 90% des achats et 85% des français plébiscitent désormais le commerce local.

Par ailleurs, près d’un quart des français se disent néolocalistes*, c’est-à-dire qu’ils préfèrent acheter en local, auprès de commerçants auxquels ils font confiance.

Ce besoin de proximité avec le commerce s’exprime en fait à 5 niveaux :

  • Proximité géographique pour gagner du temps et pour s’inscrire dans des rythmes de vie de plus en plus soutenus !
  • Proximité relationnelle, nombre de français ont découvert le plaisir d’échanger quelques mots avec le personnel de leur nouveau magasin ou encore d’y croiser des voisins voire des amis !
  • Proximité « éthique » : on attend de son magasin qu’il adapte son offre à nos valeurs : consommation responsable, engagement social et écologique (56 % des français souhaitent que les entreprises et les marques, prennent position sur les enjeux sociétaux**). Et pour l’alimentaire par exemple qu’il développe ses gammes locales, bio ou veggie ;
  • Proximité pratique avec des magasins et des marques qui offrent la possibilité de faire ses courses à 22h le dimanche si on le souhaite, ce qui passe par le développement des drives et du click&collect de manière plus importante ;
  • Et enfin proximité économique, mes marques et enseignes préférées devant pouvoir me permettre de consommer en accord avec mon pouvoir d’achat !

C’est une évidence, la présence et la proximité locale en communication sont indispensables pour répondre au besoin de proximité des consommateurs.

Une enseigne comme Decathlon l’a bien compris en faisant évoluer ses mails de satisfaction en les faisant signer par l’équipe du magasin ! En ces périodes où le lien humain est devenu rare, nous sommes tous plus sensibles et attentifs à un message qui est émis par notre magasin voir par son directeur ou le chef de rayon que l’on a croisé et que l’on peut connaître !

2| La communication nationale « moyennise » les disparités territoriales !

En effet, les comportements d’achat, les us&coutumes de la consommation sont très différents d’une région à l’autre. Ce qui fonctionne « au nord » ne sera pas aussi efficace dans le sud !

De même la pénétration et la pression concurrentielle des marques et enseignes n’est pas homogène sur les territoires. La pression media doit donc s’adapter à ces contextes locaux spécifiques.

Enfin, un media très puissant en Alsace le sera beaucoup moins en Aquitaine ou en Bretagne compte-tenu de l’hétérogénéité des media sur les territoires, tant en termes d’offre locale que d’appétence des consommateurs ! Une approche 100% nationale sous-pondèrera la présence nécessaire pour certains magasins là ou à l’inverse elle sur-investira sur des zones qui ne le nécessitent pas.

  • Par exemple, si on prend pour la presse un indicateur pour les audiences cumulées*. En indice base 100 on arrive à un indice de 160 en Bretagne versus un indice 33 en Limousin !
  • Prenez le 126 000 de Médiamétrie** :  RMC a une audience cumulée de 3,4 dans l’est et de 17,4 dans le sud-est là ou RTL est à 9,6 dans l’est et 9,8 dans le sud-est.

Cet enseignement, essentiel pour le retail et les
enseignes à réseau l’est tout autant pour les marques dont la distribution
physique est également hétérogène.

Mais c’est aussi vrai pour le e-commerce. On ne « e-consomme »
pas de la même manière selon les régions, le zones urbaines ou plus rurales, ou
selon son âge et sa CSP. La communication drive-to-web doit être adaptée au
regard des variations de potentiel zone à zone pour mieux répartir ses budgets.

Ces exemples frappants montrent bien qu’une communication qui ne serait que nationale génère de vraies zones d’ombre et des déséquilibres qu’il convient de compenser avec des compléments locaux. Cet enseignement, essentiel pour le retail et les enseignes à réseau l’est tout autant pour les marques dont la distribution physique est également hétérogène. Mais c’est aussi vrai pour le e-commerce. On ne « e-consomme » pas de la même manière selon les régions, le zones urbaines ou plus rurales, ou selon son âge et sa CSP. La communication drive-to-web doit être adaptée au regard des variations de potentiel zone à zone pour mieux répartir ses budgets.

3| Les investissements en communication locale sont source d’efficacité en matière d’image, de business et profitent à la création de valeur pour tous les acteurs des écosystèmes locaux

En
proposant des solutions locales, complémentaires ou alternatives aux solutions
globales (GAFAM), nous contribuons plus à la dynamique de l’économie locale en offrant
souvent une meilleure performance.

Par
ailleurs, en dimensionnant au plus juste les dispositifs de communication sur
chaque territoire pour contribuer à l’antigaspi tout en maximisant le ROI des
campagnes.

Qu’est-ce que cela implique pour les enseignes et les marques ?

Depuis des décennies, les réseaux de points de vente ont eu tendance à « centraliser » leur communication. Cette stratégie a aujourd’hui atteint ses limites car elle ne permet pas de répondre aux tendances évoquées plus avant.

Pour les enseignes comme pour les marques il faut :

  • trouver un nouvel équilibre et de nouvelles complémentarités entre les budgets investis en local et ceux consacrés au national
  • prendre en compte les spécificités territoriales que ça soit en matière de comportement de consommation, de contexte concurrentiel ou saisonnier, ou encore de pénétration et de puissance des media locaux.
  • s’autoriser des communications locales qui correspondent aux points de vente, la relation de proximité avec les clients étant ainsi mieux travaillée, ce qui rapproche les clients de leur magasin… et de l’enseigne ou des marques.

Pour autant, laisser le champ totalement libre à chaque point de vente dans sa communication ne permet pas de construire une stratégie de prise de parole cohérente et maîtrisée ou d’optimiser les investissements. Le risque serait même de créer des incohérences entre discours national et local ou entre les communications des magasins d’une même zone.

La communication locale doit donc être déployée en prenant le meilleur des deux mondes !

  • Elle doit être globalement cadrée et maîtrisée par le siège. La stratégie de communication locale doit être pensée et déployée en cohérence avec la communication nationale, c’est évident pour ce qui est de l’identité de la marque, de la charte ou encore des mécaniques marchandes, mais également dans l’articulation des leviers utilisés au niveau national et en local. Les deux approches ne doivent donc pas être silotées mais construites en synergie.
    Deux exemples simples : les dispositifs SEA national et local doivent être parfaitement coordonnés au risque de sur-investir inutilement. Une campagne d’affichage local doit, si elle coïncide avec une campagne nationale, s’intégrer dans le plan de communication. Il en va de même de la définition des zones de communication locales et des besoins en communication sur ces zones qui doivent être, si l’organisation le permet, définis au niveau de la tête de réseau.
  • Seule exception, les plans media locaux mis en place pour soutenir un point de vente soit dans le cadre de son ouverture, de sa réouverture ou encore suite à l’arrivée d’un concurrent. Dans ces cas et dans quelques autres la communication locale peut prendre ses distances avec la stratégie nationale en laissant de la liberté locale.
  • Les volumes d’achat en local doivent pour autant s’agréger et être pilotés de manière centrale pour bénéficier localement des conditions de volume.

Last but not least, Il est indispensable d’accompagner les réseaux dans cette approche, en particulier lorsque l’évolution des mix media a un impact sur la communication locale telle qu’opérée jusqu’alors.


C’est donc en croisant la puissance des stratégies nationales, la finesse des actions locales et le soutien à la dynamique des territoires que nous pourront créer les meilleures conditions pour le développement économique au profit de tous !

*Source Digitaléo – décembre 2020
** Source étude Accenture 2019

Crédit photos : Shutterstock

72
cospirit marketing retailC’est la rentrée ? Faites une pause !

C’est la rentrée ? Faites une pause !

Appuyer sur le bouton pause alors que le retour au bureau ne date que de quelques jours, le moment est mal choisi diriez-vous ! Le rythme s’accélère déjà entre les derniers ajustements à faire pour caler les opérations commerciales de fin d’année et les priorités à définir pour l’année 2020, c’est-à-dire pour demain.
Justement ! Afin de ne pas vous laisser déborder par des décisions à prendre au dernier moment, par des dossiers trop vite ouverts, trop vite refermés, anticipez !
C’est le moment de consacrer du temps aux sujets stratégiques pour l’exercice à venir.
Nous en avons sélectionné trois : le présence management, le catalogue 2.0 et la Longue Conservation.

832
cospirit stop pubStop Pub, 15 ans après

Stop Pub, 15 ans après

Où en est aujourd’hui ce dispositif ? Comment est-il perçu par les Français ? Quel impact a-t-il sur le marché de la communication locale ? Autant de questions et d’autres auxquelles il nous est apparu intéressant de répondre à l’occasion de cet anniversaire.

1655

Merci d’avoir téléchargé l’Ebook !

Merci d’avoir téléchargé l’Ebook « Le Guide de la communication locale »

Vous le recevrez par email d’ici quelques minutes.

 

CoSpirit, spécialiste de la communication locale, met en lumière tous les enjeux et les conseils pour bien communiquer localement, pour vous guider vers des solutions innovantes, optimiser votre présence locale, promouvoir votre point de vente ou encore confirmer votre expertise auprès de vos partenaires ou clients.

Dans le Mag de la Com’ Locale vous pourrez découvrir, au travers de rubriques variées, toute l’actualité, les décryptages, les bonnes pratiques en matière de communication locale : medias locaux, digital local, affichage longue conservation ou temporaire, catalogues distribués en boites aux lettres, géomarketing…

Les experts CoSpirit prennent la parole pour vous apporter tous leurs conseils : bien définir sa zone de chalandise, choisir les bons supports pour une action de communication locale efficace et de nombreux autres sujets à découvrir régulièrement !

 

Revenir à la page d’accueil

Merci pour votre inscription !

Merci pour votre inscription à la newsletter du Mag de la Com’ Locale !

Deux fois par mois, vous recevrez la newsletter du Mag de la Com’ Locale et vous pourrez ainsi découvrir toute l’actualité, les décryptages, les bonnes pratiques en matière de communication locale au travers de rubriques variées.

À découvrir : Le Guide de la Com’ Locale

Un Ebook spécialement dédié à la communication locale où les experts CoSpirit apportent toute leur expertise pour guider les enseignes dans leurs stratégies.

 

[Ebook]
Le guide de la Communication Locale by CoSpirit

2016-03-image-landing-page-01

Enseignes à réseaux, collectivités locales et territoriales, groupes… la communication locale doit faire partie intégrante de chaque stratégie de communication. Téléchargez l’ebook du Mag de la Com’ Locale by CoSpirit et laissez-vous guider par les experts de la communication locale :

A propos

Le magazine de la Communication Locale

Le Mag de la Com’ Locale est un magazine édité par CoSpirit, à destination des enseignes à réseaux, groupes, collectivités locales et territoriales.

Les annonceurs français consacrent chaque année 30 milliards d’euros à la communication, dont près de 10 milliards pour des investissements locaux. Pas étonnant quand on connaît l’importance de la communication locale – celle de votre zone de chalandise ou du dernier kilomètre – qui conduit les clients directement vers votre point de vente. Quelles sont les best-practices en matière de communication locale ? Pour quels enjeux ?  La notoriété de la marque n’est plus le seul vecteur de trafic en magasin !

S’investir dans la vie locale, mettre en avant les humains derrière les points de vente, comprendre les différents médias et concepts de la communication locale, surveiller l’utilisation que les concurrents en font, disposer d’une vision globale de l’activité en temps réel, avoir toujours une longueur d’avance sur ceux qui cherchent à torpiller votre zone de chalandise… autant de questions sur lesquelles CoSpirit cherchera à vous apporter des réponses au travers de son magazine web.

Et s’il y a des sujets que nous n’abordons pas assez à votre goût, n’hésitez surtout pas à nous contacter !

Mentions légales

Informations légales https://www.cospirit.com/magazine/

Les présentes informations légales concernent le présent site et ses sous-domaines, hébergés sous le nom de domaine https://www.cospirit.com/magazine/ (ci-après « https://www.cospirit.com/magazine/ » ou « Magazine CoSpirit»).

1. Présentation du Magazine CoSpirit

En vertu de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN), nous informons les utilisateurs du site https://www.cospirit.com/magazine/ de l’identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation.

Propriétaires du site :

  • CoSpirit, 28 rue Feydeau 75002 PARIS
  • SA au capital de 108 043 euros
  • RCS Paris B 423 437 953
  • Responsable de publication : M. Alexis Goujon
  • Webmaster : Webqam
  • Hébergeur : OVH

2. Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés.

L’utilisation du Magazine CoSpirit implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site https://www.cospirit.com/magazine/ sont donc invités à les consulter de manière régulière.

Ce site est normalement accessible à tout moment aux utilisateurs. Une interruption pour raison de maintenance technique peut être toutefois décidée par le Magazine CoSpirit, qui s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention.

Le Magazine CoSpirit est mis à jour régulièrement par le webmaster et les rédacteurs du site, ainsi que pour la partie rédactionnelle par une équipe de rédacteurs internes ou externes. De la même façon, les mentions légales peuvent être modifiées à tout moment : elles s’imposent néanmoins à l’utilisateur qui est invité à s’y référer le plus souvent possible afin d’en prendre connaissance.

3. Description des services fournis.

Le site https://www.cospirit.com/magazine/ a pour objet de fournir une information concernant l’actualité et les tendances dans le domaine de la communication locale. Nous ne nous empêchons néanmoins pas de parler d’autre chose de temps à autre…

Les rédacteurs du site s’efforcent de fournir sur le Magazine CoSpirit des informations aussi précises que possible. Toutefois, il ne pourront être tenus responsables des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de leur fait ou du fait des tiers partenaires qui leur fournissent ces informations.

Toutes les informations indiquées sur le Magazine CoSpirit sont données à titre indicatif, et sont susceptibles d’évoluer. Par ailleurs, les renseignements figurant sur le Magazine CoSpirit ne sont pas exhaustifs. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne.

4. Limitations contractuelles sur les données techniques.

Le site Internet ne pourra être tenu responsable de dommages matériels liés à l’utilisation du site. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis à jour.

5. Propriété intellectuelle et contrefaçons.

Les rédacteurs du site sont propriétaires des droits de propriété intellectuelle ou détiennent les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site, notamment les textes, images, graphismes, logo, icônes, sons, logiciels ainsi que toute autre forme de donnée numérique qui pourrait être inventée dans les années à venir.

Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable des rédacteurs du site.

Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

6. Limitations de responsabilité.

Les rédacteurs du site ne pourront être tenus responsables des dommages directs et indirects causés au matériel de l’utilisateur, lors de l’accès au Magazine CoSpirit, et résultant soit de l’utilisation d’un matériel ne répondant pas aux spécifications indiquées au point 4, soit de l’apparition d’un bug ou d’une incompatibilité.

Les rédacteurs du site ne pourront également être tenus responsables des dommages indirects (tels par exemple qu’une perte de marché ou perte d’une chance) consécutifs à l’utilisation du Magazine CoSpirit.

Des espaces interactifs (possibilité de poser des questions dans l’espace contact, commentaires, évaluation de produits, « ratings », …) sont à la disposition des utilisateurs. Les rédacteurs du site se réservent le droit de supprimer, sans mise en demeure préalable, tout contenu déposé dans cet espace qui contreviendrait à la législation applicable en France, en particulier aux dispositions relatives à la protection des données. Le cas échéant, les rédacteurs du site se réservent également la possibilité de mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).

7. Gestion des données personnelles.

Reportez-vous à notre Politique de Confidentialité.

8. Liens hypertextes et cookies.

Le site https://www.cospirit.com/magazine/ contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mis en place avec l’autorisation des rédacteurs du site. Cependant, les propriétaires du Magazine CoSpirit n’ont pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités, et n’assumeront en conséquence aucune responsabilité de ce fait.

La navigation sur le site https://www.cospirit.com/magazine/ est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation. Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies.

Tout litige en relation avec l’utilisation du site https://www.cospirit.com/magazine/ est soumis au droit français. Il est fait attribution exclusive de juridiction aux tribunaux compétents de Lyon.

9. Les principales lois concernées.

Loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, notamment modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique.

Contact

Le Mag de la Com’ Locale est un magazine web pensé par des spécialistes de la communication locale et à destination de tous ceux qui souhaitent mieux communiquer localement.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions, suggestions de sujets… ou tout simplement l’envie de proposer une tribune.

Bonne lecture et à très bientôt sur nos pages.

La Rédaction

[contact-form-7 id="7" title="Formulaire de contact 1"]

La Newsletter 100% Com’ Locale by CoSpirit

Une Newsletter 100 % Communication Locale

Tous les quinze jours, recevez un condensé de news, articles et témoignages pour tout savoir de la Communication Locale. Idéal pour recevoir directement dans votre boîte mails des contenus pertinents, pro et pédagogues pour promouvoir votre point de vente et attirer encore plus de trafic en magasin… et surtout, augmenter, petit à petit, votre niveau d’expertise sur tous les aspects de la Communication Locale !

Au menu :

  • Un édito proposé par CoSpirit (éditeur du Mag de la Com’Locale) ou un article à la Une
  • Une petite sélection d’articles parus sur Le Mag
  • Les études et parutions presse à ne pas manquer
  • Les événements sectoriels du moment

Abonnez-vous vite à notre newsletter !

[contact-form-7 id="765" title="Inscription à la newsletter"]