retour-conference-marketing-mobile-cospiritretour-conference-marketing-mobile-cospirit

Retour sur la conférence du 28 juin sur le marketing mobile

Le 28 juin, les acteurs du marketing mobile se sont retrouvés pour une conférence consacrée aux dernières évolutions sectorielles, et pour analyser les futures tendances. L’équipe de CoSpirit y était, voici ce qu’il faut en retenir.

Plus que jamais, l’ère du smart device

Tout d’abord, la conférence du 28 juin était l’occasion de revenir sur la 14ème édition du Baromètre du Marketing Mobile, conçu et réalisé par la Mobile Marketing Association France. Qu’y apprend-on ? Tout d’abord, que l’ère des smartphones est bel et bien là : 89 % des devices vendus en 2016 sont des smartphones ! Il y aurait ainsi, en France, 22 millions de smartphones en circulation — dont la plupart fonctionnent grâce à Android, le système de Google devançant (65 %) ceux d’Apple (23 %) et Microsoft (9 %). Ainsi, ce sont plus de 6 Français sur 10 — avec une répartition homogène selon les régions, classes d’âge ou CSP — qui sont des « mobinautes », dont 51 % au moins 4G.

Rayon tablettes, on en dénombrerait 4,5 millions en France. Si les ventes s’essoufflent, cela ne signifie pas que les consommateurs s’en désintéressent, bien au contraire : la pénétration augmente, notamment parce que la durée de vie des devices est plus importante.

 

Très clairement, le mobile s’avère incontournable dans la stratégie marketing des enseignes. Il doit être systématiquement intégré dans tous les projets, afin :

  • d’améliorer l’expérience utilisateur ;
  • de générer du trafic pour préparer la visite ;
  • d’accompagner le client dans son parcours d’achat (grâce à des conseils, des informations pratiques…).

Par ailleurs, en s’appuyant sur la géolocalisation qui permet de cibler de façon très fine les messages, le mobile est un support idéal et incontournable dans toute stratégie de communication locale.

Et demain ?

Le mobile s’impose dans les esprits des consommateurs et des enseignes, et le phénomène n’est pas près de s’arrêter. Le futur est celui de l’omnicanal : tous les canaux doivent ainsi être interconnectés. Un préalable toutefois : les interfaces doivent être simplifiées pour une meilleure expérience utilisateur.

Franck Rosenthal, l’un des experts invités à la conférence, va plus loin et parle de « commerce augmenté », plutôt que de commerce connecté, une expression jugée trop réductrice. Selon lui, le mobile permet :

  • de comparer les prix ;
  • de disposer d’une visibilité sur les stocks ;
  • d’obtenir des conseils sur les produits ;
  • de consulter un plan du magasin ;
  • d’utiliser un Store locator pour trouver le point de vente le plus proche en quelques clics ;
  • de toujours avoir sa carte fidélité sur soi ;
  • de bénéficier de nouvelles offres et de nouveaux services (voiturier, gestion et consultation du temps d’attente en caisse…) ;
  • d’acheter un produit en ligne pour le récupérer un peu plus tard en magasin — c’est ce que l’on appelle le Click & Collect…

 

Incontestablement, le mobile est un support indispensable pour  entretenir une relation de proximité et accompagner ses clients localement  comme en témoigne le rapport qu’entretiennent de nombreux consommateurs avec leur smartphone et la place qu’il prend dans notre quotidien !

 

Crédit photo : Pixabay

La Rédaction CoSpirit

À propos de

CoSpirit MediaTrack, un groupe de conseil opérationnel en marketing et media, expert…