reseaux-sociaux-photographie-regions-cospiritreseaux-sociaux-photographie-regions-cospirit

Réseaux sociaux : photographie des régions (partie 1)

Les réseaux sociaux constituent un moyen incontournable pour les collectivités locales d’aller « à la rencontre » de leurs administrés et de leur délivrer un message. Fin 2015, selon une étude réalisée par Ideose (la France comptait alors 27 régions), 89 % des Conseils Régionaux disposaient ainsi d’une page Facebook, et 81 % d’un compte Twitter ! Qu’est-ce qui a changé depuis la réforme territoriale, qui a entraîné une véritable réorganisation, faisant passer le nombre des régions à 13 ? Comment s’en sortent les principales villes ? C’est ce que nous allons voir dans ce dossier, région par région ! Première partie aujourd’hui, avec les régions de la moitié Nord de la France métropolitaine.

1/ Les Hauts-de-France

Sur Facebook :

La page Facebook de la nouvelle région des Hauts-de-France, anciennement nommée Nord-Pas-de-Calais-Picardie, compte plus de 170 000 abonnés. Elle publie des actualités locales au moins deux fois par jour, avec quelques incursions nationales pour évoquer des événements ayant un impact localement. Ses posts sont très partagés et commentés.

Sur Twitter :

28 600 abonnés sur Twitter pour la région dont le compte a été créé en 2008. Le community manager partage beaucoup d’informations régionales, mais ne répond que très rarement aux sollicitations des internautes.

Les autres réseaux sociaux…

La région des Hauts-de-France est présente depuis peu sur Instagram (474 abonnés seulement) et Snapchat. Ces comptes servent principalement pour de la communication événementielle, comme, récemment, Les Nuits Secrètes.

 

2/ La Normandie

Sur Facebook :

Un peu plus de 19 000 mentions J’aime pour la page Facebook de la Normandie, avec une à deux publications par jour. Les publications sont souvent événementielles, mais elles sont assez peu partagées et « aimées » par les internautes.

Sur Twitter :

La région Normandie est inscrite sur Twitter depuis novembre 2014. 651 tweets ont été publiés seulement. Il n’y a par ailleurs qu’un peu plus de 3 000 followers. Le community manager y retweete des messages d’influenceurs locaux, et propose de partir à la découverte de sa région grâce à des reportages. Là encore, peu de succès, puisque les RT ne dépassent que rarement la dizaine…

Les autres réseaux sociaux…

La Normandie est inscrite sur Instagram, où elle compte 542 abonnés. Le compte sert surtout lors de concerts et d’événements festifs.

 

3/ La Bretagne

Sur Facebook :

Pas de pages Facebook pour la région Bretagne.

Sur Twitter :

Si la région Bretagne n’a pas jugé utile de développer sa présence sur Facebook, elle est en revanche inscrite sur Twitter depuis 2009. Plus de 56 000 personnes sont abonnées à son compte. Les tweets sont au minimum quotidien, et mettent en avant les actions du Conseil Régional, les « belles histoires » de la région, les actualités…

Les autres réseaux sociaux…

Ni Instagram, ni Snapchat, mais un compte Vimeo — un service équivalent à Youtube. La Bretagne cultive son originalité !

 

4/ Les Pays de la Loire

Sur Facebook :

Près de 23 000 abonnés pour la page Facebook des Pays de la Loire. Le rythme ? Une à trois publications (des vidéos, des actualités, des événements, des photographies…) par jour. Celles-ci sont très partagées et commentées.

Sur Twitter :

La présence des Pays de la Loire sur Twitter est relativement récente (inscription en septembre 2012). Pourtant, le compte revendique plus de 17 000 abonnés. C’est grâce au rythme élevé des publications de tweets, et à une utilisation intelligente des hashtags et des @, qui permettent d’identifier d’autres comptes sur ses propres publications.

Les autres réseaux sociaux…

La page Youtube des Pays de la Loire approche le million de vues — mais ce compte sert principalement de support vidéo au site institutionnel. Il existe aussi une page Google+, dont le succès est à la hauteur du réseau social lui-même : 120 abonnés, et aucune publication depuis 2014.

 

5/ L’île de France

Sur Facebook :

Région la plus peuplée, on pourrait penser que l’IDF serait la plus « aimée » sur Facebook. Il n’en est rien. Sa page ne compte « que » 41 300 J’aime. Son community manager publie à un rythme d’une ou deux fois par jour, la plupart du temps des actualités locales.

Sur Twitter :

Près de 43 000 abonnés pour l’IDF. Il y a donc plus d’abonnés Twitter que de mentions J’aime sur Facebook. On constate sur cet espace beaucoup de partages (photos, actualités…), de RT, de mentions… Bref, l’IDF aime Twitter !

Les autres réseaux sociaux…

Un compte Instagram avec 79 publications et plus de 1200 abonnés. S’y côtoient des images des événements organisés par la région, et de « belles photos » prises sur le territoire. L’IDF possède également un compte LinkedIn, dédié aux investisseurs, avec 6 000 abonnés.

 

6/ Le Grand Est

Sur Facebook :

Près de 38 000 abonnés à la page Facebook de la nouvelle région issue de la fusion Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne. Au moins une publication par jour la semaine — le week-end, uniquement lors d’événements. Beaucoup de partages, de réactions et de commentaires. À noter : l’humour a assez souvent sur la page, le community manager s’efforçant de ne pas toujours avoir un ton institutionnel.

Sur Twitter :

Le compte de la région Grand Est est tout nouveau, puisqu’il a été créé en novembre 2015, en amont de la fusion des régions. Il compte près de 5 000 abonnés. 2 à 5 publications par jour selon l’actualité, avec une préférence pour les publications sportives ces dernières semaines (montée en L1 du FC Metz, montée en L2 du RC Strasbourg-Alsace, Euro…).

Les autres réseaux sociaux…

La région Grand Est diffuse ses vidéos sur Dailymotion et/ou sur YouTube. S’y ajoute un compte Instagram, avec 502 abonnés, très lié aux événements organisés dans la région.

 

7/ Le Centre-Val de Loire

Sur Facebook :

18 000 personnes ont indiqué aimer la page de la région Centre-Val de Loire. Une publication par jour en général, assez souvent tournées sur la fierté régionale et sur l’actualité. Peu de commentaires des internautes en revanche.

Sur Twitter :

Environ 8 000 abonnés sur Twitter, alors que le compte a été créé en novembre 2010. Proportionnellement en revanche, les interactions (RT, j’aime) avec le CM sont assez nombreuses.

Les autres réseaux sociaux…

Le Centre-Val de Loire est présent sur Instagram, où il compte un peu plus de 1000 abonnés pour 124 publications. Les publications sont souvent des photographies prises par des professionnels, pour mettre en valeur les actions de la région. Un compte, enfin, sur Youtube, qui approche le million de vues pour 379 abonnés. Celui-ci sert donc uniquement de support au site institutionnel, et n’a pas vocation à être un « pure player » régional.

 

Voilà qui conclut la première partie de notre tour de France des régions sur les réseaux sociaux ! Rendez-vous très vite pour la partie sud de notre pays et les DROM (départements et régions d’outre-mer)…

Crédit photo : Fotolia

Bérangère MAZUY

À propos de

DIRECTRICE DÉVELOPPEMENT DES MARCHÉS INSTITUTIONNELS Bérangère permet le développement de l'offre du groupe en restant vigilante aux appels d'offre. Elle assure également la direction commerciale sur les Collectivités territoriales et marchés publics.