cospirit marketing retailcospirit marketing retail

C’est la rentrée ? Faites une pause !

Appuyer sur le bouton pause alors que le retour au bureau ne date que de quelques jours, le moment est mal choisi diriez-vous ! Le rythme s’accélère déjà entre les derniers ajustements à faire pour caler les opérations commerciales de fin d’année et les priorités à définir pour l’année 2020, c’est-à-dire pour demain.
Justement ! Afin de ne pas vous laisser déborder par des décisions à prendre au dernier moment, par des dossiers trop vite ouverts, trop vite refermés, anticipez !
C’est le moment de consacrer du temps aux sujets stratégiques pour l’exercice à venir.
Nous en avons sélectionné trois : le présence management, le catalogue 2.0 et la Longue Conservation.

1. Anticipez en vous assurant que les bonnes informations sont diffusées sur les bons carrefours d’audience

Comment ? Concevoir une stratégie digitale « propre » n’a pas de sens si le référencement local (SEO local) des magasins n’a pas été optimisé au préalable pour leur assurer une visibilité optimale.

Car rappelons-le, si 90% des achats se font toujours en magasin, 60% d’entre eux sont initiés par le digital.
Réfléchissez à la mise en œuvre d’un outil de presence management. C’est une bonne solution pour permettre, à l’ensemble du parc de gérer, de manière automatisée, sa visibilité locale sur les principaux carrefours d’audience digitaux fréquentés par les internautes, moteurs de recherche, annuaires en ligne, sites d’avis, de géolocalisation… (Google My Business, Pages Jaunes, Foursquare, Facebook, Waze, …).
La stratégie optimale est de compléter l’exercice par le review management, une solution qui consiste à gérer de manière automatisée les évaluations laissées par les clients sur les principaux carrefours d’audience digitaux pour l’ensemble des magasins.

2. Anticipez en envisageant la question de la digitalisation du catalogue.

Comment ? En prenant le temps de la réflexion, car on parle là du premier levier de génération de trafic en magasin.

La digitalisation des usages, les parti-pris éco-responsables contre le gâchis de papier, le coût de fabrication et de diffusion du catalogue sont parmi les arguments qui font pencher la balance en faveur de l’abandon du print. Cependant, opter pour le catalogue 2.0 ressort avant tout d’une stratégie d’enseigne, déclinable magasin par magasin, en fonction de la problématique de chacun, de son implantation géographique, de son potentiel de communication digitale, de la qualité de distribution du catalogue. Cette réflexion demande à être menée pas à pas en croisant ces différents paramètres avec la stratégie globale des plans d’actions commerciales de l’enseigne. Donc pas de précipitation.
Un conseil : faites-vous accompagner par un partenaire spécialisé.

3. Anticipez en dressant un état des lieux du parc d’affichage Longue Conservation

Nous sommes d’accord, ce n’est pas une mince affaire. Optimiser un parc d’affichage Longue Conservation déjà opérationnel implique d’assurer un suivi au long cours très complet et diversifié. D’où l’intérêt de confier cette tâche à un interlocuteur unique. C’est le moment de revoir la pertinence de l’implantation des panneaux avec le prestataire en charge de la gestion du parc : la couverture de la zone de chalandise est – elle assurée ? Le maillage est-il adapté ? Le parc prend-il en compte les objectifs de l’enseigne, les mouvements de parc prévisibles (ouvertures, fermetures, remodeling, arrivée de concurrents…), les campagnes d’animations liées aux évènements exceptionnels prévus cette année ?
Le rapport qualité-prix est une donnée que les enseignes connaissent bien. Le raisonnement est le même ici : combien coûtent les panneaux par rapport aux panneaux équivalents des zones voisines ? Sont-ils trop chers pour le service rendu ou bien abordables pour une efficacité prouvée ? Autant de questions qui demandent des réponses précises.
Enfin, depuis la Loi Grenelle 2, la tendance est à la réduction de la densité des panneaux d’affichage et la Longue Conservation n’est pas épargnée.
Rationaliser oui, mais comment le faire sans trop impacter la puissance des magasins sur la zone de communication ?

Cette liste de sujets stratégiques à anticiper n’est évidemment pas exhaustive.
Nos équipes sont à votre disposition pour optimiser chaque étape de votre communication locale.

 

Crédit photo : Shutterstock

La Rédaction CoSpirit

À propos de

CoSpirit MediaTrack, un groupe de conseil opérationnel en marketing et media, expert…