geomarketing-enseigne-leviers-generation-trafic-cospiritgeomarketing-enseigne-leviers-generation-trafic-cospirit

En quoi le géomarketing peut-il aider une enseigne à optimiser les leviers de génération de trafic en point de vente ?

Grâce au géomarketing, les enseignes peuvent optimiser de nombreux leviers de génération de trafic en point de vente. Il s’agit en effet d’utiliser une mine d’informations pertinentes pour prendre les bonnes décisions, que ce soit pour définir les zones les plus efficaces pour distribuer ses catalogues en boites aux lettres, mais également pour optimiser son parc de panneaux longue conservation, choisir les réseaux d’affichage les plus pertinents ou encore cibler ses actions digitales. Explications.

Petit rappel : qu’est-ce que le géomarketing ?

Commençons cet article par un bref rappel : le géomarketing est une branche du marketing reposant sur des données cartographiques et géographiques. Celles-ci sont associées à des informations sociocomportementales et sociodémographiques. L’idée est de relier le comportement du consommateur à des informations géographiques, pour fournir une aide à la décision destinée aux enseignes !

Le catalogue : un travail indispensable sur la zone de distribution

Le géomarketing permet d’optimiser les zones de distribution des catalogues, qui restent l’un des moyens de communication préférés des enseignes.

En réalisant une analyse géomarketing de leurs zones de chalandise, les points de vente peuvent ainsi identifier

  • leur zone “bastion”, qui concentre le plus gros potentiel de création de CA additionnel,
  • leur zone de “conquête”, dont le potentiel encore peu exploité permet une croissance à moyen terme.

 

Les panneaux longue conservation : le bon panneau au bon endroit

L’analyse géomarketing va également permettre de déterminer le nombre et l’emplacement de ses panneaux d’affichage longue conservation qui peuvent avoir plusieurs rôles :

  • directionnels de proximité, ils guident jusqu’au magasin,
  • en mode guerilla situés à proximité des enseignes concurrentes, ils détournent les clients et prospects vers son magasin,
  • habillement répartis sur la zone de chalandise, ils permettent de recruter des clients en jouant un rôle de “vitrine déportée” du magasin

Dans ce dernier cas de figure, l’analyse géomarketing permet de choisir les zones à fort potentiel notamment lié au profil des habitants ou encore aux logiques de flux routiers ou pietons.

 

Le digital : un ciblage plus fin grâce au géomarketing

Les techniques de ciblage digital se sont affinées : il est possible de toucher les bons consommateurs au bon moment et au bon endroit. Grâce à l’identification précise de sa zone de communication et aux possibilités de géolocalisation des contacts digitaux, l’efficacité des bannières et des publicités Facebook ou encore des intersticiels in-app est démultipliée !

 

Les autres media locaux : garantir une couverture optimale de sa zone de chalandise tout en limitant la déperdition !

Le géomarketing permet d’identifier les dispositifs media les plus pertinents sur une zone de chalandise sur laquelle on souhaite communiquer. C’est le cas notamment des réseaux de panneaux temporaires : il s’agit en effet de choisir le ou les réseaux qui présenteront la meilleure capacité à couvrir la zone de chalandise du magasin. Le cas de la presse est analogue : une étude de géomarketing permet de se concentrer uniquement sur les titres qui diffusent sur une zone prioritaire en limitant au maximum la déperdition.

 

Plusieurs moments peuvent justifier de réaliser une étude de géomarketing. Le premier ? L’ouverture d’un magasin, afin de trouver la zone la plus efficace pour créer efficacement et rapidement du trafic. Mais il permet également d’optimiser l’impact d’une campagne anniversaire, la riposte à l’arrivée d’un concurrent, la  relance du trafic en magasin, ou encore l’annonce d’une réouverture après travaux…

Crédit photo : Fotolia / Antonio Diaz

 

Alexis GOUJON

À propos de

DGA COMMUNICATION LOCALE & ÉTUDES En charge du développement des offres commerciales, Alexis pilote également les équipes sur les métiers de communication locale, de géomarketing et sur les études ad'hoc, quali et quanti.