geomarketing-b-a-b-a-cospiritgeomarketing-b-a-b-a-cospirit

Le B.A.-BA du géomarketing

Que l’on installe son commerce ou que l’on cherche à pérenniser un magasin déjà installé, le géomarketing est incontournable. Une “science” commerciale qui a toujours existé, mais qui a évolué, notamment avec l’apport du numérique. Explications.

Qu’est-ce que le géomarketing ?

Commençons par bien savoir de quoi nous parlons. Le géomarketing est une branche du marketing qui utilise des données cartographiques et/ou géographiques, associées à des informations sociocomportementales et sociodémographiques. Pour schématiser, le géomarketing part du principe que le comportement du consommateur est différent selon l’endroit où il se trouve. Un puissant vecteur de ciblage donc, qui constitue une belle occasion pour les marques et les enseignes de “raconter de belles histoires” !

La notion de géomarketing s’appuie fortement sur celle de “zone de chalandise”. Il s’agit tout simplement d’une aire géographique d’influence, où se trouve la majorité de la clientèle d’une enseigne ou d’un magasin.

Le géomarketing en pratique

Réaliser une étude d’emplacement des nouveaux points de vente avant d’installer un commerce ou une enseigne est aujourd’hui impératif. Pour cela, il faut analyser :

  • le profil de la zone : densité de population, profil des habitants, ….
  • les flux de déplacement : plus il y a de monde qui passe devant le magasin, mieux c’est ;
  • la concurrence : moins il y a de concurrence, mieux c’est — même s’il peut être intéressant d’en avoir “un peu” : il convient de participer à la création de mouvements vers une zone commerciale en se concentrant sur les noeuds de circulation… en évitant de se trouver en face d’une enseigne similaire ;

Géo… marketing direct

Le géomarketing permet également d’optimiser la diffusion des prospectus, de faire du phoning ou de l’affichage longue conservation dans l’espace public, que ce soit de manière temporaire ou pour une longue durée.

Le nouveau géomarketing

Avec le web 2.0 et la démocratisation de l’usage du smartphone, le géomarketing a évolué. Nous reviendrons dans de prochains articles sur ces nouvelles possibilités. Voici néanmoins les principales évolutions de ce pan du marketing, et ce que cela donne dans un commerce :

  • la géolocalisation. Sur les réseaux sociaux, les internautes communiquent leurs positions. Cela offre aux commerces la possibilité de recourir au géotargeting, c’est-à-dire à l’affichage de publicités — notamment sur Facebook — en fonction de l’endroit où sont les clients !
  • la publicité locale sur le web. Bons de réduction, offres promotionnelles, diffusion de catalogues… les internautes attendent des publicités qui les concernent car accessibles autour d’eux !
  • le SEO géolocalisé. 30% des requêtes mobiles ont une intention locale. Les consommateurs veulent donc connaître les informations pratiques (horaires, adresse, numéro de téléphone…) du commerce où ils envisagent de se rendre. Mieux, un bon SEO géolocalisé permet de remonter dans les résultats des moteurs de recherche, en fonction de l’emplacement des consommateurs !

Aujourd’hui, il est possible d’obtenir de plus en plus de données sur les consommateurs. Ces informations cruciales prouvent que le géomarketing classique se transforme en géomarketing en temps réel. Un constat plein de promesses !

Crédit photo : Fotolia

Alexis GOUJON

À propos de

DGA COMMUNICATION LOCALE & ÉTUDES En charge du développement des offres commerciales, Alexis pilote également les équipes sur les métiers de communication locale, de géomarketing et sur les études ad'hoc, quali et quanti.