cospirit charte graphique affichage longue conservationcospirit charte graphique affichage longue conservation

Comment assurer l’efficacité de votre charte graphique Affichage Longue Conservation ?

C’est l’un de nos dadas chez CoSpirit : insister encore et encore sur l’importance de soigner la création des informations affichées sur les panneaux Longue Conservation. Et sur la nécessaire obligation d’assurer la cohérence des messages et des visuels avec la communication globale de l’enseigne. Comment ? Discours de la méthode en forme d’abécédaire.

|A| comme anticipation

C’est évident, mais c’est mieux de le préciser ! Créer une charte graphique ne se décide pas au dernier moment. Tout comme elle ne s’envisage pas comme une question accessoire à traiter entre deux portes. La mise en œuvre d’une charte graphique efficace est un sujet qui demande un peu de temps, d’où la nécessité absolue d’anticiper et de planifier. C’est encore plus vrai dès lorsqu’il s’agit de revoir une charte devenue obsolète pour des raisons de changement de plateforme de communication. Car c’est l’ensemble du parc de panneaux Longue Conservation de l’enseigne qui est concerné.

|C| comme Cohérence

Autre évidence qui va mieux en le rappelant : la construction de la charte graphique doit viser avant tout la cohérence avec l’image et le discours de l’enseigne dont elle va signaler la présence dans une zone donnée. Elle entre en effet dans une logique de communication 360°, au même titre que les autres points de contact du consommateur avec l’enseigne. Cette nécessaire cohérence implique d’instaurer un certain nombre de règles précises, jusque dans les moindres détails. C’est peut-être un peu fastidieux au départ, mais c’est la condition sine qua non pour que le message directionnel de chaque point de vente de l’enseigne soit délivré partout de la même façon, en permettant aux différents acteurs impliqués (directions des enseignes et des magasins, studios internes ou externes, afficheurs) d’avoir tous en main le même outil. La bonne nouvelle est qu’une fois mise en place, la charte graphique n’a plus qu’à être déclinée et adaptée au fur et à mesure de l’évolution du parc.

|C| comme construction

Quels sont les éléments à prévoir pour communiquer efficacement via les panneaux Longue Conservation ? Ci-après une liste non exhaustive mais déjà bien complète.

  • Des éléments nécessaires et structurants comme une typographie adaptée et lisible, les codes couleurs à utiliser, une bibliothèque de flèches directionnelles…
  • Des règles de mise en page permettant de délivrer un message directionnel le plus efficace possible : choix du partage horizontal ou vertical du panneau pour organiser au mieux les informations, disposition du logo, nombre de lignes de texte, nom de la ville / commune d’implantation…
  • Une bibliothèque de pictogrammes destinés à mettre en avant les services proposés par le magasin (station-service, drive…).
  • Une construction du visuel qui anticipe l’animation des panneaux, temporaire (ouverture ou réouverture du point de vente, ouvertures exceptionnelles lors des jours fériés, relais d’une opération commerciale type liquidation ou Foire aux Vins…) ou bien permanente (ouverture du dimanche matin). Prévoir un emplacement dédié évite en effet le recouvrement d’informations importantes.
  • Autres points à prendre en compte : la nécessaire déclinaison des gabarits correspondant aux différents formats de panneaux (et pas seulement le 4×3 et le 2m2…) ainsi que les règles de communication à respecter (hiérarchie de l’information, trajet exprimé en distance ou en temps…).

Plus les indications seront précises et permettront de traiter la totalité des cas de figure rencontrés sur le terrain, plus la cohérence sera assurée !

|D| comme déploiement

Et une fois la charte graphique Affichage Longue Conservation créée, il reste une étape déterminante pour garantir son efficacité : assurer son bon déploiement. Et on retourne alors à A comme Anticipation.

D’abord parce que cette étape implique de se donner les moyens budgétaires de faire bouger le parc rapidement, surtout si la nouvelle charte s’avère très différente de la précédente. Les afficheurs ne manqueront pas de vous rappeler que changer un visuel sur un panneau a un coût. N’hésitez pas à vous faire accompagner dans cette étape également car plus le volume des panneaux concernés sera important, plus la négociation centralisée est nécessaire et efficace.

Optimiser le déploiement, c’est aussi prévoir un planning et travailler par zone géographique afin de favoriser une cohérence locale / régionale. Considérez ce déploiement comme un vrai projet à gérer dans un délai donné.

|M| comme mutualisation

Et si vous envisagez des mutualisations, c’est-à-dire le partage de panneaux d’affichage avec d’autres enseignes ou entre plusieurs points de vente d’une même enseigne, la charte graphique Affichage Longue Conservation doit faciliter l’exercice.

Les bénéfices de la mutualisation ne sont plus à démontrer :

  • optimisation de la communication sur une zone avec un maillage dense de magasins,
  • suppression de la communication contreproductive de plusieurs magasins d’une même enseigne présents avec plusieurs panneaux sur un même axe,
  • division des coûts sur un même panneau implanté sur le même axe tout en développant la visibilité de chacun.

Mais la mutualisation ne sera efficace que si la charte graphique Affichage Longue Conservation est cohérente. Sinon c’est la cacophonie garantie !

Vous souhaitez créer une charte graphique adaptée ou revoir la vôtre ? Nos équipes sont là pour vous conseiller.

 

Crédit photo : CoSpirit

Michèle KERRAD

À propos de

DIRECTRICE GÉNÉRALE Michèle est en charge des équipes de Production Communication Locale chez CoSpirit. Elles accompagne également les clients Retail en stratégie.